Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

  

 

    

Depuis des milliards d’années, le chaos préside à toutes les formes de création ; cosmologiques, biologiques et même individuelles. Il a été et est encore le ferment de toutes les formes de vie. Au milieu de cette perpétuelle agitation, quelle place l’humanité, le progrès, la civilisation peuvent-ils revendiquer ? Leurs figures actuelles étaient-elles inéluctables ou ne sont-elles que les silhouettes évanescentes d’un mouvement qui dépasse de loin nos futiles préoccupations humaines ?

Le monde est à l’étroit au creux de lui-même. Les forces d’inertie, la matière, les esprits et les cœurs craquent de toutes parts et commencent à céder sous les assauts répétés de la vie. D’où nous viennent nos maux ? Pourquoi en sommes-nous là, au bord d’un précipice écologique et idéologique qui a déjà commencé à nous ensevelir ?

Quels que soient l’époque ou l’endroit du monde d’où ils nous parviennent, les témoignages des hommes comme ceux de la Terre nous avertissent de la nécessité comme du possible retour d’évènements de dimension cosmique. Autant de chaos qui furent les ferments nécessaires à la naissance, au développement et à la maturation de la vie puis de la pensée sur Terre.

Y a-t-il une vérité, un repos du septième jour, un bonheur, un achèvement, une complétude ou une quelconque résolution au bout du chemin ? Une forme d’équilibre et d’harmonie au sein d’une nature et d’une matière enfin pacifiées. Quelle forme de vie encore inexplorée nous reste-t-il à découvrir, à inventer, à construire comme ultime issue et comme dernier remède à notre désespoir, à notre nostalgie, à ce perpétuel état de manque qui participe autant de notre faiblesse que de notre volonté de puissance ? Comme une bête blessée acculée au néant. Quel idéal humain, quel surhomme est-il encore possible d’accomplir, sinon vers lequel tendre ?

Notre salut comme notre condamnation ; notre éternité comme notre néant passeront par la matière parce qu’elle est pétrie de spiritualité. Comme le dit Jean Guitton dans Justification du temps, l’homme dans cette vie, prépare inconsciemment ses organes spirituels d’éternité et qui seront plus tard les instruments de sa communication et de son équilibre. [...]

 

Sébastien Junca

 

Edition numérique

 

Éditeur : Éditions Devulder.

Format : PDF (21 x 29,7)

Nombre de pages : 201

Prix : Gratuit

Date de parution : 2011

ISBN : 978-2-8121-4933-7

 

Edition papier

 

Éditeur : Edilivre

Format : 13,4 x 20,4

Nombre de pages : 324

Prix : 19,00 €

Date de parution : 2011

ISBN : 978-2-8121-4933-7

Partager cette page

Repost 0
Publié par

Présentation

  • : Le blog de Sébastien Junca.
  • Le blog de Sébastien Junca.
  • : Philosophie - Poésie - Essais
  • Contact

Biographie succincte

Né en 1968, Sébastien Junca est un autodidacte épris de philosophie. Dans son premier ouvrage, L’Envers du monde (2009), publié aux Éditions édilivre, il expose les prémices de sa métaphysique. Il y décrit sa vision des principaux attributs du réel que sont la Matière, le Temps et la Conscience. Premier travail encore très influencé par ses maîtres que sont entre autres Schopenhauer, Bergson et Teilhard de Chardin. Dans la continuité, il publie Les Naufragés de Dieu (2010),  où il traite sur le mode métaphysique et toujours dans l’esprit teilhardien, des grands thèmes de la religion catholique que sont la Création, l’Incarnation et la Révélation. Suit un recueil de poèmes : De feu et de sang (2010). Ces Trente poèmes d’outre-monde sont les fruits d’une écriture automatique d’inspiration surréaliste. Il se lance ensuite dans un nouveau travail : Blessure d’étoile, La face cachée de l’évolution (2011) - où il aborde les grands thèmes de l’Évolution, de l’Humanité et du Progrès avec pour toile de fond le catastrophisme et l’impactisme.

 

Parallèlement à l’écriture, Sébastien Junca poursuit son parcours ouvrier ou il puise aussi la matière de ses textes. Son Petit manuel de survie, de résistance et d’insoumission à l’usage de l’ouvrier moderne (2011) en est un premier exemple. Dans la même veine il publie aux Editions Demopolis, Au coeur de la crise (2014), préfacé par Gérard Mordillat : carnets ouvriers relatant sa onzième et dernière année de travail au sein  d'une grande entreprise nautique.

 

Enfin, viennent d'être mis en ligne ses premiers Carnets hygiéniques sous le titre Le Vouloir du Véridique (2015); recueil de chroniques écrites entre 2010 et 2014 à travers lesquelles l'auteur remet ici en question nos plus profondes certitudes sur l'identité, la nationalité, la société, la civilisation et la vie elle-même. Vient également d'être mis en ligne un nouveau recueil de poèmes en prose intitulé La Sensation du gouffre (2015). Y sont rassemblés des textes écrits entre 1993 et 2010. L'auteur y dévoile, dans un premier temps, une vision plus intime du réel suivie, dans un deuxième temps,  de certaines de ses intuitions d'ordre plus général et philosophique.

 

Ces deux derniers ouvrages n'ont pas encore trouvé d'éditeur. Ceci est un appel lancé aux plus audacieux d'entre eux.

Accès directs

 

 

Bibliographie  

 

Articles.

 

Contact.

 

 

 

AU COEUR DE LA CRISE.

 

 

AU COEUR DE LA CRISE - Carnets ouvriers, aux

Editions DEMOPOLIS

 

 

 

En 2007, le numéro un mondial des constructeurs de voiliers passe le milliard d’euros de chiffre d’affaire. Avec 19 filiales et près de 30 sites de production à travers le monde, l’entreprise, créée en 1884 est devenue une référence du yachting international. La quasi-absence de réelle concurrence, un « trésor de guerre » substantiel et un savoir-faire unique en ont fait un véritable empire industriel et familial.

Au cœur d’une crise qui n’épargne personne, la marque fait figure d’exception. Mais pour combien de temps encore ? La petite entreprise familiale est devenue, au fil de ses succès commerciaux, un monstre protéiforme d’envergure internationale. Avec la crise elle est désormais à la croisée des chemins : rester fidèle aux anciennes méthodes de management et de communication ou au contraire, s’adapter et accepter les changements imposés par l’ « évolution des espèces industrielles » ? Voilà sans doute l’un des plus grands défis auquel le groupe se trouve aujourd’hui confronté.

 

 

 

 

 

 

Dernière parution

LE TOTEM ET L'ATOME. Introduction à la mécanique des dieux.

 

Comme l’a démontré Émile Durkheim, la religion est un fait exclusivement social. Elle est donc en prise directe avec les forces et les mécanismes qui, depuis 13,7 milliards d’années, ont contribué à façonner les différentes complexités atomiques, moléculaires, biologiques puis humaines. Elle est donc aussi sujette aux mêmes métamorphoses ; aux mêmes évolutions.

La magie, le totémisme et les premiers grands monothéismes, ont tour à tour été les ferments de sociétés en gestation. Ils leur prodiguèrent le sens du sacré, les interdits et les premières structures socio-économiques dont ces sociétés avaient impérativement besoin pour se construire et perdurer.

Les connaissances et l’accroissement démographique de notre seule espèce s’étendront bientôt au-delà des dimensions matérielles de notre planète. Nos religions n’ont pas suivi. Dieu est devenu étriqué. Trop étroit désormais pour contenir 9 milliards d’individus avides de sens et de reconnaissance. Le modèle est dépassé, suranné, obsolète. D’où la nécessité de réinstaurer une dialectique avec la nature et le cosmos. De celle que les sociétés traditionnelles ont su conserver à travers les siècles. Leur sagesse et leurs croyances, plus que jamais menacées par le modèle occidental, sont les clés de nos évolutions futures.

L’humanité, face aux défis qui sont les siens, est en attente d’un nouveau mythe global. Lequel répondrait à la récente prise de conscience de notre interaction avec la totalité de l’univers. Une humanité enfin prête à quitter les âges primitifs de la survie, de la compétition et de la confrontation au monde, pour entrer pleinement dans la Vie. Une Vie non plus seulement terrienne et organique, mais une Vie aux formes infinies, de nature symbiotique et de dimension cosmique.

 

Télécharger le livre au format pdf.

L'actualité philosophique